Health coaching méthode

Les régimes n’agissent pas sur tout le monde et tapissent les rayons des librairies

Health Coach diplômée de l’institut Integrative Nutrition IIN, votre praticien travaille avec ses patients pour les aider à créer une vie saine et plus dynamique d’une manière flexible et originale.

En travaillant ensemble, nous pouvons découvrir le mode de vie et l’alimentation qui vous conviennent le mieux à travers des échanges, des conseils individualisés et changements progressifs qui vous permettront d’atteindre vos objectifs de santé sans stress, sans frustration et sans régime.
Vous souhaitez optimiser ou améliorer votre santé, changer votre quotidien, modifier le contenu de votre réfrigérateur et peut-être chambouler vos habitudes de vie?
Venez découvrir de nouvelles techniques innovantes inspirées de méthodes anglo-saxonnes !

  • Etablir des objectifs
  • Retour d’expériences
  • Quelques recommandations à chaque session
  • Divers outils pédagogiques et littérature
  • Travail sur soi, outils de gestion du stress
  • Remplir sainement son caddie et revoir le panier de la ménagère
  • Découverte de nouvelles saveurs, de super-aliments et recettes de cuisine…
  • Echanges avec d’autres participants sur Facebook

Première consultation d’évaluation de santé lors d’un rendez-vous initial en naturopathie.


Hydrothérapie

On parle aussi d’hydrologie, de balnéation ou balnéothérapie

Par voie externe (les bains) ont une action essentiellement sur les humeurs (le sang). Le chaud dilate et stimule la peau (les glandes sudoripares), le froid rétracte, stimule les reins, les poumons et chez certaines personnes les intestins. Dans le cadre de cure, les bains peuvent être conseillés (Cures de désintoxications) ainsi que le Hammam et Sauna Finlandais.
Exemple : Les bains super calorique de Salmanoff (rhumatisme, stressé), Relaxer avec les bains chauds, bains de pieds chauds, bouillote chaude. Recharger par les bains de siège froids, les bains de mer…etc

Pour plus d’information relative aux bains lire : France Guillain, Le bain dérivatif.


Jus, jeunes et mono diètes

Des pratiques vieilles comme le monde

Aujourd’hui de nombreuses équipes médicales internationales mènent des recherches sur le jeûne thérapeutique. Les indications majeures du jeûne sont : Problèmes infectieux, de peau, respiratoires, inflammation, douleurs, vue etc.

Plus on réduit la quantité d’aliments consommés et mieux on digère : La diète favorise, améliore, accélère la digestion, augmente les processus d’élimination, économie d’énergie nerveuse, le corps va s’auto-réparer, renforcement de l’immunité…

  • Mono-diètes : Méthode qui consiste à ne manger qu’un seul aliment durant une période définie. La mono-diète limite la production de toxines, élimine les déchets colloïdaux (Mucus, dermatoses suintantes, terrain infectieux…etc).
  • Jeûne intermittent : Récemment devenu comme une méthode très prisée dans la gestion du poids ou même pour prolonger la durée de vie. La méthode 16/8 qui consiste à jeûner tous les jours pendant 14 à 16 heures et à limiter votre fenêtre alimentaire quotidienne à 8h.
    Par exemple, si vous terminez votre dernier repas à 17h et que vous ne mangez pas avant 9h le lendemain, vous jeûnez techniquement pendant 16 heures. Cette méthode ne fonctionnera pas si vous êtes accro aux fastfoods dans la fenêtre des repas !
  • Jeûne court ? Ne pas manger pendant 12 à 16 heures peut notamment offrir une pause bienfaisante selon le Dr Saldmann tout en laissant le temps au système digestif d’éliminer les repas précédents, à se sentir en meilleure forme, plus léger avec des paramètres biologiques améliorés.
    Notez : Le jeûne est inefficace sur la graisse viscérale ou abdominale.
  • Le Jeûne total ou prolongé n’est pas proposé dans ce cabinet. Selon le type de pathologie, une privation protéino-énergétique peut aboutir à divers problèmes de santé si mal accompagnée ou non encadrée par des professionnels qualifiés. Il peut provoquer des malaises, maux de tête importants et peut générer des carences, inflammations, dégradation du capital osseux, troubles du rythme cardiaque etc.

Le Jeûne est contre indiqué chez les femmes enceintes ou allaitantes, les enfants, les adolescents, les personnes âgées et selon divers types de pathologies.

Quant aux jus, ils remplissent les rayons frais, les Healthy Bar, aux pouvoirs antioxydants, riches en minéraux et vitamines, ils permettent selon leurs ingrédients et leurs couleurs d’éliminer les déchets surtout d’origine cristalloïde (dermatite, eczéma), d’apporter un Shot de vitamines, de booster nos défenses ou d’avoir une belle peau satinée tout en diminuant les désagréments liés à la présence de certaines fibres.
Divers jus : Jus de carotte, de betterave, de céleri-rave, de concombre, d’épinards ou l’ultime Herbe de blé qui contient un concentré magique de nutriments essentiels.

Laurence Fuhrmann Health Coach Certifiée IIN


Méditation relaxation

Vivre en pleine conscience, c’est régulièrement apporter une attention tranquille à l’instant présent

Il faut pratiquer et expérimenter, comprendre et ressentir. Des conseils et exercices peuvent être suggérés. Méditer ? C’est « s’arrêter de faire », de s’agiter, de remuer, apprendre à rester là, hors du monde…

Une sage dame m’avait dit : « Le monde se passe de moi 3 minutes par jour… Dans 50 ans, il se passera de moi de toute manière ! »

La peurs, les angoisses, nos agendas tumultueux ont une manière très ennuyante de se manifester juste au moment d’aller se coucher ! Nous souffrons tous plus ou moins ou à certains degrés de stress et de nombreuses études démontrent aujourd’hui l’intérêt de la « Méditation plein conscience » dans la régulation du cortisol (l’hormone du stress) et la gestion de nos émotions.

Comme vous l’avez probablement compris, je suis quelque peu sceptique quand il s’agit de trop d’informations ou le terme méditation est parfois galvaudé, teinté de spiritualité, d’obligations ou de routine. Mais la méditation peut s’avérer comme un magnifique entrainement de notre esprit (Mathieu Ricard) pour retrouver la sérénité et le bien-être.

Quelques conseils de première intention :

  1. Utiliser une application méditation guidée (Calm, Petit Bambou, Headspace, Asana Rebel, Christophe André) peut être utile pour reprendre son souffle, lutter contre le stress et prendre l’habitude de se déconnecter de notre monde environnant quelques minutes par jour.
  2. Choisissez un Mantra ? Laissez votre intuition vous guider vers une phrase telle que «Je contrôle mes émotions», «Tous les jours, je vais de mieux en mieux» et répéter ce Mantra à chaque inspiration…
  3. Il existe des centaines de techniques respiratoires, essayez notamment celle-ci pour réduire votre anxiété : Inspirer en 4 temps, bloquer 7 temps, expirer 8 temps, renouveler 4 à 5 fois.
  4. La visualisation (Utilisée et instruite pendant les sessions d’hypnothérapie) fait souvent appel à l’imagination… Mes exemples : Visualiser une rivière qui coule et qui emporte toutes nos pensées au fur et à mesure qu’elles surviennent – Grimper sur un escalator de votre choix et laissez-vous plonger lentement dans une profonde détente tout en descendant…

La pratique quotidienne est finalement la clé de l’apaisement… L’initiation avec un thérapeute vous permettra d’être guidé vers différents outils tels que l’autohypnose : cette technique de relaxation poussée ou état modifié de conscience, de plus en plus prisée, vous permettra de gérer seul certaines situations de stress ou pathologiques (douleurs, anxiété, troubles du sommeil, phobies, arrêt du tabac etc.).

Il est conseillé de débuter par quelques séances encadrées par un professionnel de l’hypnose dans ce cabinet pour vous familiariser avec cette technique.

Laurence Fuhrmann Hypnothérapeute, PNL certifiée et diplômée


Argile

L’argile est omniprésente dans toutes les civilisations

La vie est peut être apparue, non pas dans l’eau mais dans l’argile. Les animaux se dirigent également vers elle lorsqu’ils sont malades ou blessés.

Les utilisations sont diverses, cataplasmes en externe pour traiter les cervicalgies, piqûres d’insectes, otites, en soin bucco-dentaire, brûlures, plaies et escarres +++ et en usage interne pour le système digestif, diarrhées, gastrite, intoxications alimentaires, assainissement de l’eau etc.

L’argile soulage les douleurs articulaires, lombalgie, elle peut être utilisée lors d’entorse ou de fatigue musculaire. Elle peut notamment protéger la muqueuse gastro-intestinale dans la prise en charge des gastro-entérites, des diarrhées, des colopathies fonctionnelles.

Différents types d’argiles :

  • Argile Blanche : Composée majoritairement de silicate d’aluminium hydraté. Par voie interne ou externe (Douleurs estomacs, gencives enflammées, peaux sensibles)
  • Argile Verte dont la plus connue : La Montmorillonite est celle qui contient une forte concentration de silice qui lui confère une action très reminéralisante. Apaise et élimine, des vertus purifiantes avec de forte capacité d’absorption… Très riche en minéraux essentiels et en oligoéléments (silice, magnésium, calcium, fer, phosphore, potassium).
  • Argile rouge : Composée d’un fort pourcentage de fer. De type illite et Kaolinite, peut également être Montmorillonite. (Eau argileuse en cas d’anémie, peau sujettes aux rougeurs etc.)

Demandez conseil à votre médecin ou praticien de santé.
Les capacités d’adsorption de l’argile peuvent neutraliser les principes actifs des médicaments. Déconseillée en interne : En cas de constipation, d’occlusion intestinale, de hernie, d’hypertension, de chimiothérapie, déconseillée aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 36 mois.


Phytothérapie

La phytothérapie fait partie des médecines douces basée essentiellement sur l’emploi de plantes médicinales

Leurs principes actifs étant souvent concentrés dans une partie de la plante : racines, feuilles, fleurs… Elles sont utilisées de diverses façons : fraiches ou séchées, en gélules etc.
Entre autre nous trouvons :

  • La Gemmothérapie : Extraits alcooliques et glycérinés de tissus embryonnaires de plantes (bourgeons, jeunes pousses, jeunes feuilles, radicelles).
  • Herboristerie : La plus classique et la plus ancienne. Plante fraîche ou séchée, plante entière ou une partie. Décoction, infusion, macération, teinture mère, EPS, sucs de plantes fraîches…plantes médicinales vendues sous formes de comprimés, de capsules etc.

Quelques propriétés et actions reconnues des plantes :
Anti-inflammatoire, antispasmodiques, antiseptiques, apéritives, astringentes, adoucissantes des muqueuses, circulatoires, cholagogues, sédatives, galactogènes Etc…

Quelques plantes les plus courantes :
• Echinacée : Souvent utilisée pour renforcer le système immunitaire
• Gingko Biloba : Perte de mémoire, microcirculation, TDA
• Ginseng : Augmenter le tonus général ; améliorer la résistance au stress
• Aubépine : Couramment utilisée pour plusieurs affections cardiaques
• Palmier nain : Utilisé pour l’HBP, hypertrophie bénine de la prostate
• Millepertuis : Troubles dépressifs léger à modéré.
• Mucuna : Activité dopaminergique, trouble et déficit de l’attention
• Griffonia : Action anti-dépressive, satiétogène, sédative et sur la douleur
• Cyprès : Activité antivirale, herpes, zona
• Sureau : Antivirale, anti-inflammatoire …
• Mélisse : Troubles fonctionnels intestinaux, anti-spasmodique, sédative…
• Curcuma : Anti-inflammatoire, anti-oxydant et hépatoprotecteur
• Artichaut : Régulateur de la cholérèse (hépatique)
• Vigne Rouge : Veinotonique, protecteur vasculaire

L’étiquette « naturelles » ne garantit pas un produit sûr, certaines d’entre elles peuvent interagir avec les médicaments délivrés sur ordonnance ou en vente libre et/ou causer de graves dommages ; en effet les suppléments à base de plantes ne sont pas soumis à des essais cliniques ou aux mêmes normes de fabrication que les médicaments sur ordonnance ou en vente libre.
Néanmoins, de nombreux médicaments sur ordonnance sont fabriqués à partir de produits végétaux mais ils sont réglementés.

Travaillez avec un professionnel : Recherchez les services d’un herboriste, d’un médecin phytothérapeute ou un naturopathe qui a une formation approfondie dans ce domaine. (DU Phytothérapie universitaire, Herboriste diplômé etc.). L’interrogatoire dirigé permet au phytothérapeute de connaître le motif et ses antécédents familiaux.
Dans le cadre de la prise en charge par un naturopathe, l’intervention d’un médecin pour diagnostiquer le ou les déséquilibres physiologiques et/ou prescrire un bilan biologique complémentaire sera nécessaire.
La synergie d’une préparation d’une ou plusieurs plantes de manière individualisée et précise peut permettre un retour à l’équilibre.

Assurez-vous d’informer votre médecin prescripteur de la prise de plantes (conseillées au comptoir ou automédication) et d’obtenir avant toute complémentation des informations auprès de sources fiables.
Surveillez les effets secondaires. Réduisez la posologie ou arrêtez de prendre le supplément si des symptômes tels que nausées, maux de tête ou d’estomac apparaissent.
Soyez attentif aux réactions allergiques. Une réaction allergique grave peut entraîner des difficultés respiratoires. Appelez le 15 ou le numéro d’urgence de votre région pour obtenir de l’aide.

Laurence Fuhrmann DIU Phytothérapie, Faculté pharmacie Clermont Ferrand


Aromathérapie

Saviez-vous que le terme « Aromathérapie » avait été inventé par un chimiste français ?

Une thérapie qui remonte à des milliers d’années en Chine, en Inde et ailleurs ou les cultures anciennes incorporaient ces substances aromatiques dans des baumes ou des huiles. Récemment, l’aromathérapie a acquis une plus grande reconnaissance dans les domaines scientifiques.
René-Maurice Gattefossé avait découvert entre autre les vertus de la lavande dans la prise en charge des brûlures.

L’aromathérapie n’a pas offert tous ses secrets ! Huiles essentielles, mélanges, diffuseurs, inhalateurs, huiles corporelles, crèmes, sels de bain, masque d’argile… Il existe près de 100 types d’huiles essentielles dont les plus populaires : Hélichryse, lavande, romarin, menthe poivrée, camomille romaine, eucalyptus, ylang ylang….

L’aromathérapie offre un éventail de prise en charge : De la douleur à l’amélioration de la qualité de votre sommeil, traiter les maux de têtes et améliorer la digestion, renforcer l’immunité ou combattre les mycoses digestives.

Les huiles essentielles ne sont pas des produits anodins. Leur origine naturelle les font souvent considérer, à tort, comme inoffensives. Elles peuvent cependant provoquer des intoxications assez sévères selon le type d’huile et la concentration du produit ingéré et utilisé (Nausées, diarrhées, irritation des muqueuses).

L’association synergique d’huiles essentielles (associée ou pas à une sélection de plantes) proposée par certains laboratoires permet à votre thérapeute de mieux cibler la prise en charge en toute sécurité.

En cas d’accident avec une huile essentielle, contactez immédiatement votre médecin ou le Centre Antipoisons (070 245 245 – appel gratuit).


Bilans biologiques préventifs

Des analyses spécifiques qui permettent d’identifier la cause du déséquilibre ou de la pathologie

Des analyses spécifiques et préventives

La médecine fonctionnelle, intégrative et naturopathique devient de plus en plus courante avec des analyses d’investigations préventives permettant d’explorer l’environnement micronutritionnel, fonctionnel et métabolique d’un patient.

Des analyses spécifiques qui permettent d’identifier la cause du déséquilibre ou de la pathologie et de proposer une prise en charge ciblée, personnalisé et efficace.
L’Europe compte maintenant plusieurs laboratoires de médecine fonctionnelle et intégrative qui offrent un large panel d’analyses avec une forte augmentation de la demande des patients pour une prise en charge précise.
Parfois le problème est évident et la plus part d’entre nous savent quoi faire lorsque nous nous tordons le pied, ou lorsque nous avons une céphalée mais qu’en est-il de certaines souffrances dont les causes peuvent paraître moins évidentes ? Des ballonnements, des troubles du transit récurrents, des intolérances alimentaires ? Un dysfonctionnement thyroïdien, des douleurs chroniques, une dépression ou une fatigue inexpliquée ?

Ce célèbre dicton attribué à Hippocrate « Tout commence dans les intestins » démontre le rôle majeur de notre microbiote et de notre santé intestinale dans les pathologies dites de civilisation. Des déséquilibres, des carences micro-nutritionnelles qui peuvent conduire à une variété de symptômes et qui peuvent être analysés.

Ces diverses analyses fonctionnelles permettent des recommandations adaptées aux besoins spécifiques de chaque patient, en fonction de sa demande, ses antécédents et de sa génétique.

Exemple de diverses analyses disponibles :

  • Analyse des micronutriments : vitamines, minéraux, toxiques
  • Le statut en Acide gras dans la prise en charge de l’inflammation, la dépression, la pathologie coronarienne etc.
  • Les diverses vitamines et voies enzymatiques dans la lutte contre le stress oxydant
  • Panel thyroïdien complet sur nutriments essentiels à la synthèse des hormones thyroïdiennes.
  • Troubles de la perméabilité digestive et tolérances
  • Evaluation de la composition du microbiote intestinal dans la prise en charge des colopathies fonctionnelles, intestin irritable (SII) ou MICI
  • Surpoids et obésité
  • Immunité et prévention
  • Bilan cardiovasculaire avec les marqueurs prédictifs des risques athéromateux, thrombotiques.
  • Bilan sur les capacités cognitives, l’anxiété, les troubles de la concentration (neurotransmetteurs)
  • Hormonologie et bilan périconception, antécédent de fausses couches ou troubles de la fertilité.

Le bilan Protéomis

Dans le cadre d’une prise en charge naturopathique, le protéome sérique (ensemble de protéines) est un reflet de votre terrain. Un autre type de bilan biologique où les protéines agissent comme les mémoires biologiques de l’organisme. Les protéines humaines sont des moteurs dynamiques qui peuvent révéler des dysfonctions.
Le bilan Proteomis permet de décoder cette mémoire protéomique, de reconnaître les traces d’agression de santé passées et de détecter des facteurs de risque.
Le bilan Protéomis se présente sous forme d’une courbe qui représente les caractéristiques biologiques de l’individu. Muni de cet ensemble de résultats, votre praticien sera en mesure de vous prendre en charge et vous fournir un conseil personnalisé et préventif.

L’analyse Protéomis comprend :
• Le déficit immunitaire et les faiblesses
• Décompensation immunitaire
• La faiblesse hormonale
• L’hypersensibilité hormonale
• L’agitation, les douleurs et l’angoisse
• L’irritabilité psychovégétative et faiblesses
• L’hyperalimentation ou erreurs diététiques
• L’inflammation
• L’inflammation chronique
• Les allergies et les intolérances
• La maldigestion
• L’asthénie ou fatigue psychique et/ou chronique
• L’asthénie physique
• Les risques cardiovasculaires
• L’auto-immunité

Ce bilan de terrain complet permet de proposer des thérapies ciblées et complémentaires :

Nutrition : Possibles intolérances aux protéines de lait, céréales, l’augmentation de certaines matières grasses, probiotiques, HCL etc.
Modulation végétale et aromatique (Phytothérapie et aromathérapie) : Drainage, accompagnement et plantes ciblées etc.
Thérapie micronutritionnelle et hormonale : Vitamines, antioxydants ciblés, oméga 3, acides aminés etc.
Allopathique : Le cas échéant, la réduction de certains traitements allopathiques en accord avec votre médecin prescripteur et/ou une prise en charge allopathique telle qu’une supplémentation thyroïdienne conseillée.

Téléchargez la brochure

Mieux respirer et le Bol D’Air Jacquier

Que permet-elle une bonne respiration ?

De nos jours, la respiration est largement sous-estimée et devient un facteur santé important. Apprendre à contrôler sa respiration et la variabilité des battements de son cœur pour réguler son stress, diminuer l’anxiété, réduire la dépression et abaisser la tension artérielle participe à une meilleure hygiène de vie.

Une bonne respiration, que permet-elle ?
• De mieux gérer ses émotions, l’anxiété
• De diminuer la fatigue, le stress
• De réduire les maux de tête,
• D’améliorer son sommeil,
• De mieux lutter contre les infections en renforçant le système immunitaire
• De participer à la perdre de poids et de contrôler sa glycémie,
• De réduire l’inflammation
• De limiter la consommation d’anxiolytiques et d’antidépresseurs
• De prévenir des maladies cardio-vasculaires…

Tout commence par l’inspiration. Les polluants, le tabac entre autre réduisent la quantité d’oxygène. Observer sa respiration commence par prendre conscience de l’inspiration et de l’expiration qui est indispensable au bon fonctionnement de nos organes et au métabolisme de notre corps et au renouvellement de nos cellules etc.

Centre Bol D’Air Jacquier depuis 2017, Le bol D’air Jacquier est une technologie complexe dont la recherche met en évidence son rôle dans l’augmentation de la capacité d’oxygénation cellulaire non oxydante.

Le Bol D’Air Jacquier a pour but de lutter contre l’hypoxie généralisée et peut améliorer les fatigues chroniques et diminuer le stress, préserver ses capacité intellectuelles, physiques et sensorielles, accompagner à la perte de poids ou à optimiser ses défenses naturelles. (Bol D’Air Jacquier en cabinet ou en cure à domicile/location).

La respiration et l’autohypnose ? Nous sommes tous enclin à oublier ou à bloquer notre respiration lors de situations complexes. Je pratique en cabinet, la relaxation profonde et initie mes clients à l’autohypnose. Je dispose de différentes techniques et suggestions « respiratoires » conçues pour aider mes clients à surmonter certaines difficultés, par exemple : la tristesse, la colère ou encore gérer les émotions sereinement comme l’angoisse, l’anxiété, les peurs.
Mieux respirer, c’est mieux s’oxygéner ! Voici 2 vidéos qui vous permettront de mieux comprendre l’importance de la respiration. Prêt ? Respirez !

Téléchargez la brochure


Nutrition Bromatologie

Bien se nourrir !

« Que ton aliment soit ta seule médecine » Hippocrate.

Nous avons besoin d’énergie disponible 24h/24h sous forme de glucides, d’acides aminés, de lipides et de minéraux.

Notre corps a besoin pour son bon fonctionnement, sa vitalité et ses défenses immunitaires un apport optimal de nutriments. Seulement voilà, l’alimentation est carencée de nos jours par les procédés de raffinage et d’agriculture et d’élevages intensifs qui font que ces précieux éléments manquent souvent dans notre organisme.
Il est donc vital d’apporter à l’organisme tous les nutriments dont il a besoin. En fonction de la clinique, je propose des réglages qualitatifs : suppression ou réduction de faux amis ! Remplacement d’un aliment par un autre jugé moins toxique, amélioration des méthodes de cuisson, incompatibilités alimentaires (association, dissociation), les facteurs limitants (carences en certain nutriment des régimes végétaliens et végétariens…)